👆 Gaël, 35 ans, VP Of Software Engineering

🌊 Habite Biarritz

🍰 Fan de cuisine (il a même un blog dédié : CookNGeek 😋)

Quel est ton parcours ? (études, expérience professionnelle)

Après des études en Software Engineering à l’INSA de Lyon, j’ai travaillé comme chef de projet en maîtrise d’ouvrage sur un projet de transformation digitale chez BNP Paribas durant 7 ans. Nous avons organisé et réalisé la transition des back-offices de BNP vers le « zéro papier ». C’était ma manière d’être déjà un peu « green »  à l’époque.

Puis j'ai rejoint l’univers startup en lançant un projet d’objets connectés modulaires : Liberty Blocks, on voulait créer le LEGO open source de l’Internet Of Things : pouvoir construire et mettre en mouvement des objets à partir de pièces élémentaires et les réutiliser à l’infini dans différentes configurations.Projet très prometteur mais qui reste pour l'instant au stade de prototype, probablement un peu trop en avance sur son temps. J’ai découvert avec cette expérience que la vision business et commerciale sont indispensables pour la viabilité d’une startup dans le temps.

Après cette riche expérience entrepreneuriale, je prends les postes de CTO puis COO chez Wynd, une scale up du Next 40 spécialisée en solutions e-commerce. Je gère, entre autres, le lancement de la plateforme logistique « Livraison Express » pour le compte de Carrefour ou encore les showrooms digitaux des Galeries Lafayette.

En 2017, balles neuves, ma femme et moi décidons de monter une chambre d’hôtes à Biarritz : La Quintita. Cette année 2020, après 2 et demi ans dans le BTP et la rénovation et le projet presque lancé, je rejoins Greenly.

Qu'est-ce qui t'a donné envie de rejoindre l'aventure Greenly ?

Comme souvent, la motivation de rejoindre une nouvelle aventure est liée à la fois à une opportunité et à un alignement de planètes.

Je venais de finir ma contribution au projet de rénovation de notre chambre d’hôte à Biarritz et je cherchais à travailler en remote dans une société Tech, si possible dans le secteur des Greentechs. Quand j’ai eu la proposition d’Alexis qui cherchait à renforcer les équipes, je ne pouvais évidement pas refuser.

Les premiers feelings avec l’équipe ont été très bons et le stade early de l’entreprise où tout est encore à faire est assez enthousiasmant.

J'adhère aussi la vision de l’entreprise : contribuer à l’action pour lutter contre le dérèglement climatique en encourageant l’action à l’échelon individuel.

J’ai aussi eu envie de rejoindre Greenly car j’ai une grande sensibilité aux questions écologiques et je pense que la technologie, même si elle est par ailleurs la cause de nombreux problèmes, peut aussi nous aider à prendre conscience des enjeux de la transition écologique que nous avons à mener et nous aider à résoudre ces problèmes. Je ne pense pas que cette transformation se fera sans les ingénieurs et sans le progrès technique. A nous de créer et pousser des solutions techniques durables et résilientes. Il nous faut réapprendre à penser « long terme»  et cycle de vie dans notre consommation individuelle et dans la conception des produits.

Est-ce que tu peux nous expliquer ton métier et ton quotidien chez Greenly ?

Au quotidien je participe à la conception et au développement de l’application mobile Greenly. Dans l’équipe technique, nous sommes tous assez polyvalents donc nous apprenons beaucoup les uns des autres. Nous essayons tous les jours d’améliorer l’expérience utilisateur pour la rendre fluide et agréable. Notre objectif est de transformer Greenly en réflexe : que nos utilisateurs ouvrent l’application le matin avec leur bol de céréales, comme ils le feraient avec Instagram ; mais cette fois-ci pour faire le point sur leur responsabilité vis à vis de la planète.

Quelles sont les qualités nécessaires à ton activité ?

Les qualités classiques de l’ingénieur : rigueur, organisation et méthode. Mais également de l’imagination pour essayer de créer une expérience fun sur un sujet assez sérieux (l’écologie et le budget).

Également savoir proposer, écouter et faire des compromis car nous sommes une petite équipe.Mais je dirais que la qualité principale est de manier à la perfection la règle du « 80/20 » et de l’appliquer à tous les instants.

Que ce soit dans le développement de nouvelles fonctionnalités comme dans la résolution de bugs, étant en ressources limitées, nous devons constamment faire des choix et savoir placer le curseur au bon endroit pour ne pas gaspiller notre temps. Il faut savoir s’arrêter et passer à autre chose, ou encore éliminer une fonctionnalité qui semblait une bonne idée au départ, mais qui ne l’est pas finalement. Bref, faire des choix guidés par le pragmatisme plus que par l’idéalisme.

Est-ce que tu as une anecdote à nous raconter sur ton parcours chez Greenly ?

J’ai démarré la 1ère semaine du confinement dans un contexte particulier, mais qui s’est finalement révélé être très positif car j’avais devant moi une fenêtre de concentration totale pour me lancer dans un nouveau projet. Et comme tout le monde était en remote à cette période, c’était finalement plus facile de s’intégrer pour moi qui suis basé à Biarritz.