Des fleurs responsables pour la fête des mères

La fête des mères rime souvent avec bouquet de fleurs, notamment les roses. Malheureusement, 85% des fleurs vendues en France sont importées, en particulier des Pays-Bas, où elles sont chauffées dans des serres. Selon la base carbone de l’ADEME, la dépense énergétique engendrée par l'achat d'un bouquet de 25 roses hollandaises équivaut à un trajet en voiture de 20 km, due aux transports, aux pesticides, et au chauffage des serres. 

La filière européenne de fleurs non comestibles est peu concernée par les critères environnementaux. Elle est pour cela très gourmande en engrais chimiques. Néanmoins, face à la demande du consommateur, elle se structure pour réduire son empreinte carbone et raisonner sa consommation en eau.

Comment acheter des fleurs écoresponsables ?

Pour s’y retrouver, il est toujours possible d’acheter des fleurs à la fois françaises,  responsables et de saison. La filière horticole française a beaucoup souffert pendant le confinement et s’oriente peu à peu vers une demande plus écoresponsable.

Pour cela, il faut choisir un bouquet de saison avec le label Fleurs de France qui regroupe les labels Plante bleue, MPS ou AB (agriculture biologique) auprès de votre fleuriste ou directement chez l’horticulteur.

Source : ADEME


Pour mesurer et réduire l'empreinte carbone de ton bouquet de fleurs tout en finançant la transition écologique, tu peux télécharger l’application Greenly sur iPhone ou Android.