Nous avons interviewé Marie Ravail, de l'agence Nous tous

L'agence Nous tous accompagne les entreprises dans leur transition écologique

Greenly : Le réchauffement climatique est-il un sujet de préoccupation pour vous ? Qu'est-ce qui a déclenché cela ?

Marie : Oui, c’est un sujet qui me touche profondément. Cela vient de ma grand-mère qui m’emmenait dans des festivals écolos qui testaient alors des solutions low-tech comme les toilettes sèches. J’ai été élevé dans cette mentalité. Durant mes études, j’étais toujours sensible. Après une classe préparatoire, je suis partie en licence d’environnement. Par la suite, j’ai rejoint Anne-Charlotte Blanchot, que j’ai rencontré via un BlaBlaCar, pour la création de Nous Tous, une agence accompagnant les entreprises dans leur transition écologique, par exemple en sensibilisant leurs salariés sur le zéro déchet. Par ailleurs, j’écris chaque semaine des articles sur l’environnement pour sensibiliser le public. C’est ainsi que j’ai entendu parler de Greenly et j’ai décidé d’écrire un article pour expliquer le projet !

Qui doit agir en priorité selon vous ? L’État ? Les entreprises ? Les citoyens ?

Tout le monde doit participer à l’effort pour réduire notre pression sur l’environnement. Néanmoins, le citoyen n’a pas le même impact que l’État qui définit les règles et les politiques. De plus, les entreprises influencent énormément les choix du consommateur par le marketing. Tout le monde a sa part de responsabilité.

Le citoyen doit redevenir acteur de sa consommation, un consomm'acteur et se tourner vers des entreprises plus durables.

Est-ce que cette sensibilité écologique affecte votre comportement ?

Tous les jours, dans mes choix personnels. Cela débouche parfois sur des tensions avec ma famille et des amis mais globalement, on trouve des solutions et tout le monde avance dans le bon sens. Le meilleur moyen de changer les mauvaises habitudes est de faire de la pédagogie. Cela permet d’échanger et de changer ses habitudes.

Quantifiez-vous vos efforts ? Y voyez-vous un intérêt ?

Grâce à Greenly, j’ai pu analyser l’empreinte carbone mes dépenses. Je consomme moitié moins que la moyenne des Français.

L'empreinte carbone de Marie en Avril 2020, moitié moins inférieure à la moyenne des Français

Que faites-vous de cette information ?

Je me dis que je peux mieux faire. J'ai décidé l’année dernière de ne plus prendre l’avion ou tout du moins de faire une très longue pause. Sinon je privilégie des modes de transports plus doux. Avoir mon empreinte carbone sur mon téléphone me pousse à toujours mieux faire

Le fait de partager vos données bancaires a-t-il été un frein ?

Oui, au début cela a été un frein. Néanmoins, j’ai particulièrement apprécié qu’il ne soit pas obligé de mettre ses données bancaires pour utiliser l’application. On peut mesurer  l’empreinte carbone de ses dépenses manuellement.

Quelle fonctionnalité vous paraît la plus intéressante ?

La fonctionnalité la plus intéressante a été de remplir manuellement ses dépenses pour avoir son empreinte carbone.

Recommanderiez-vous Greenly ?

Oui complètement !  Globalement, les consommateurs ne se rendent pas compte de l’impact environnemental de leurs achats. J’organise des ateliers environnementaux. Les participants m’expliquent parfois que la tonne de CO2 ne leur parle pas. On ne se rend pas compte de l’impact environnemental de la viande notamment. Grâce à Greenly, ils pourraient mesurer et se rendre compte de leur empreinte carbone.

Pour mesurer et réduire ton empreinte carbone tout en finançant la transition écologique, tu peux télécharger notre app' sur iPhone ou Android.