Le défi du mois : deviens un expert de l'alimentation bas carbone

Ce mois-ci, Greenly t’accompagne chaque jour pour réduire l’empreinte carbone de ton assiette. Le savais-tu ? L’alimentation représente près d’un quart de l’empreinte carbone des Français, soit en moyenne 3t d’émissions de carbone par an. La lutte contre le changement climatique passe aussi par une alimentation responsable. 

Tout au long du mois, tu vas recevoir des conseils pour améliorer ton impact, et ta santé, une bouchée à la fois. En devenant un expert de l’alimentation bas-carbone, tu pourrais économiser jusqu’à 1 tonne de kg de C02 par an, et même faire du bien à tes finances.

Mesurer son impact alimentaire, un premier pas vers une alimentation responsable

163 millions de tonnes de CO2, c’est la quantité d’émissions de gaz à effet de serre liés à l’alimentation en France. Deux tiers de cette empreinte sont liés à la production agricole, le reste au transport et à la préparation des repas. Parmi les leviers d’actions, il y a donc le choix des aliments, mais aussi de l’origine des produits et le mode de préparation. 

On oublie souvent de mentionner que l’extension des terres agricoles est le principal facteur de déforestation, et que cela représente 11% des émissions mondiales. En orientant ta consommation vers les aliments bas-carbone, tu peux avoir une vraie influence sur les modes de production et de culture, et inciter les producteurs à réduire leurs émissions.

Manger mieux pour préserver la planète

Côté assiette, le levier le plus efficace reste la diminution de la viande rouge. Si les vaches étaient un pays, elles seraient le 3ème émetteur mondial ! Avec les produits laitiers, la viande peut représenter jusqu’à à la moitié de ton empreinte alimentaire, et 10% de ton total. 

Manger des légumes et des fruits de saison permet de réduire les émissions liées aux transports ou à la culture en serre chauffée, notamment des fameuses tomates en hiver… 

Enfin, manger bio permet aussi de réduire l’empreinte carbone de son assiette car la filière réduit l’usage des intrants qui polluent les sols. 

Réduire le gaspillage alimentaire et ses déchets

Enfin, la réduction du gaspillage alimentaire est une action primordiale pour réduire l’empreinte carbone de son assiette. Un tiers de la production agricole mondiale finit à la poubelle au lieu d'être consommée. Chaque Français jette en moyenne 150 kg de nourriture par an, engendrant 250 kg de CO2. Pour réduire le gaspillage, il existe beaucoup d'applications dédiées,  solutions comme Too Good to Go ou Phenix. On peut aussi valoriser ses déchets en compost, vérifier les dates de péremption, et ranger régulièrement son frigo ! En plus, on peut facilement atteindre les 100€ d'économies par an et par personne.

En définitive, il ne faut pas réduire la quantité de nourriture produite ou ingérée, mais bien l’intensité énergétique de la production. Et ça commence par un changement de comportement d’achat. Après ce premier tour d’horizon, ce qu’on te propose, tout au long du mois, c’est de décliner ces orientations en faisant des zooms sur des actions très concrètes pour te permettre de prendre de bonnes habitudes. 

Alors, prêt à changer ton alimentation ?

Sources: 

  • ADEME : Bilan carbone de l'alimentation en France : De la production à la consommation
  • Gates Notes: We should discuss soil as much as we talk about coal 2019


Pour mesurer et réduire l'empreinte carbone de ton alimentation tout en finançant la transition écologique, tu peux télécharger l’application Greenly sur iPhone ou Android.