Nous avons interviewé Kädi de My Watty

My Watty est une solution qui permet de rallonger la vie des batteries des véhicules électriques.

Greenly : Le réchauffement climatique est-il un sujet de préoccupation pour vous ? Qu'est-ce qui a déclenché cela ?

Kädi : Bien sûr, c’est une préoccupation pour moi, qui est née pendant mes études de sciences politiques. Au sein du master énergies internationales, l’accent était encore mis beaucoup sur les énergies fossiles, et n’intégrait pas suffisamment le besoin d’augmenter la part de renouvelables. Cela m’a fait prendre conscience qu’il y avait encore beaucoup de sensibilisation et d’éducation à faire.   

Qui doit agir en priorité selon vous ? L’État ? Les entreprises ? Les citoyens ?

Tout le monde doit agir, mais il me semble que cela commence par soi. Pour mobiliser les entreprises et les États, il faut d’abord que les individus se mobilisent au sein de ces organisations et en faisant pression à l’extérieur, en tout cas avec l’objectif d’aligner les intérêts là-dessus, et que à tous les niveaux, il y est une prise de conscience de la demande de changement.  

Cette prise de conscience affecte-t-elle votre comportement personnel ? Que faites-vous ?

Cela a commencé à influencer ma vie par des petites actions de tous les jours ; je suis devenue végétarienne, je prends moins l’avion, je fais attention à ce que j’achète.

Et cela a débordé sur ma vie professionnelle, en faisant des choix de carrière alignés avec cet engagement. J’ai d’abord changé de cabinet de conseil pour travailler sur les sujets de transition énergétique. Mais ce n’était pas suffisant comme engagement et donc j’ai lancé mon propre projet.

Avec My Watty, mes associés et moi avons cherché à rallonger la vie des batteries des véhicules électriques, pour les rendre plus écologiques et diminuer l’impact CO2 par km2. On se concentre sur les véhicules légers à quatre roues où l’éco-conduite a le plus de potentiel pour l’allongement. Comme la batterie est le principal poste de pollution, cela peut avoir un impact massif sur les émissions.  

Quantifier-vous vos efforts ? Y voyez-vous un intérêt ?

Je ne passe pas ma vie à quantifier mes efforts en matière d’émissions, car je suis déjà très engagée sur le sujet, et j’ai assez de connaissance pour me rappeler à l’ordre moi-même. Je connais les leviers d’amélioration. Du moins, c’est ce que je pensais. Mais en fait, en analysant mes dépenses en détail, je m’aperçois qu’il reste des axes d’amélioration.

Je me souviens très bien du moment où j’ai eu cette prise de conscience que même quand on se croit expert d’un sujet, on peut encore avoir des révélations sur les bonnes pratiques.

Seriez-vous prêt à donner vos données bancaires pour le mesurer ?

Ça ne m’a pas dérangé personnellement. Mais bien sûr, je suis consciente du fait que je suis peut-être plus ouverte sur le sujet que la moyenne, à condition bien sûr que mes données ne soient utilisées que pour le service auquel j’ai consenti, et que le RGPD est bien respecté. Le fait qu’en France, on a très peur du partager ses données, ça sécurise beaucoup. A l’inverse, cette crainte du partage est un frein pour un usage plus intelligent des données.  

Je compare cela à l’Estonie où toutes les données personnelles des citoyens(santé, état civil, impôts…) sont stockées dans une même base de données auxquelles chaque organisation de l’Etat peut avoir accès. Mais chaque citoyen peut consulter à un grand livre pour savoir pourquoi une administration a voulu consulter ses données, et cela limite fortement l’usage illégitime.

Quelle fonctionnalité vous paraît la plus intéressante ?

Pour moi, le plus intéressant chez Greenly, c’est la possibilité d’automatiser entièrement le suivi, et de n’avoir rien à faire.  L’expérience est assez complète de ce point de vue.

Le fait d’introduire plus de challenge est motivant à court terme. Je ne chercherais pas à créer plus de contenus, mais à donner accès plus facilement aux meilleures sources. Enrichir un moteur de recommandation pour dépenser plus vert a aussi beaucoup de potentiel.  

Recommanderiez-vous Greenly ?

Absolument ! Pour moi, c’est l’outil qui permet de se lancer dans l’écoresponsabilité facilement, sans que ça prenne deux heures par jour. Ça met sur les bonnes pistes pour commencer.

Pour mesurer et réduire ton empreinte carbone comme Kadi tout en finançant la transition écologique, tu peux télécharger l’application Greenly sur iPhone ou Android.