Chacun peut réduire son empreinte carbone


Face aux signes du changement climatique, l’éco-anxiété n’est pas la seule réponse.

Alimentation, électricité, eau, chauffage, transports, vêtements… Chacun peut agir dans sa vie quotidienne pour réduire son empreinte carbone, et apporter sa contribution collective à la lutte contre le réchauffement planétaire.

On voit émerger de nombreuses pratiques qui nous permettent de développer des modes de consommation plus responsables : la consommation locale, le développement du recyclage, l’upcycling…


Automatiser le calcul de son empreinte carbone, c’est possible !

« Pour donner un exemple… Aujourd’hui l’application Yuka s’appuie sur un cadre réglementaire précis pour connaître la composition des produits de grande consommation et l’utilisation de base de données ouvertes, afin que chaque consommateur puisse effectuer des choix de consommation éclairés avec des données santé. On peut fonctionner de la même manière avec son empreinte carbone » explique Alexis, CEO chez Greenly.

Quel est l’impact exact des produits et services que nous achetons sur l’environnement ? Pour permettre à chacun de décider en pleine conscience, de nouvelles applications permettent de connaître son empreinte carbone, et donnent des conseils pratiques pour la limiter.

Avec ces nouvelles applications, l’impact carbone de chaque dépense peuvent être analysées sur la base de données sérieuses disponibles en open source. « Aujourd’hui ces données sont librement accessibles, mais une approche trop empirique peut s’avérer fastidieuse. Chez Greenly, on s’appuie notamment sur la Base Carbone de l’ADEME. Notre apport par rapport à d’autres applications, c’est que notre approche est très automatisée. Sur la base des données bancaires que vous partagez de façon entièrement sécurisée, chacune de vos dépenses est analysée. On s’appuie sur une technologie agréée par la Banque de France et qui est utilisée par de nombreuses banques pour leurs propres appli » poursuit Alexis.  

Greenly : de la prise de conscience à l’action

Pour encourager le passage à l’action, l’application lance des challenges, et permet de récompenser ses efforts à court terme, de compenser son empreinte carbone, et permet de mesurer sa progression.

Chacun à son niveau peut agir !

Si chaque Français s’équipe des appareils les plus économes énergiquement, on économise 4,9 TWh/an, soit la consommation d’électricité domestique de 2 millions de personnes. De même, les transports constituent la première source d’émissions de gaz à effet de serre en France : 40 % des trajets quotidiens en ville effectués en voiture font moins de 3 km et sont 2 fois plus polluants qu’un trajet de plus grande distance. En utilisant un vélo ou les transports en commun pour ces trajets de bureau par exemple, on économise l’équivalent carbone de 650 kg de CO2 par an et par personne, soit l’équivalent de 4 allers-retours Paris Marseille en avion, ou encore une télévision écran LCD allumée H24 pendant 162 jours.

On peut également progresser en matière d’alimentation : en réduisant sa consommation de viande de 6 à 4 repas par semaine et en consommant des fruits et légumes de saison, on peut réduire de 38 % l’impact carbone du panier d’une famille de 4 personnes (de 109 kg CO2 à 68 kg CO2 par semaine, soit en moyenne 4,6 tonnes /an). Un geste simple qui représente pourtant une économie carbone de 3 allers-retours Paris-New-York par an, avec 7 000 km de trajets en Twingo en ville.

« Sans nécessairement pouvoir tout faire, avec de petits gestes simples à l’échelle individuelle, on peut observer des impacts significatifs. Dès qu’on les multiplie par un grand nombre de personnes, il y a un effet d’échelle qui peut vite être impressionnant. Utiliser une application pour suivre son évolution personnelle et cet effet d’échelle est très motivant, et cela redonne du sens à l’acte d’achat ! » conclut Alexis.


Envie d’agir ? Rejoignez-le mouvement et téléchargez Greenly !